La phytothérapie : l’art de se soigner par les plantes

La phytothérapie signifie étymologiquement « se soigner par les plantes ». C’est une application de la médecine naturelle. Elle consiste à se soigner en utilisant des plantes aux vertus médicinales. C’est une forme de traitement encore utilisé dans l’Amérique du Sud, dans l’Afrique et dans l’Asie.  Le risque pour ce type de traitement dans les pays en développement est le problème de dosage ou d’interaction entre elle, qui peut engendrer une toxicité. Les plantes médicinales, selon une partie bien précise, ont des « principes actifs ». Le domaine d’application de la phytothérapie recouvre plusieurs affections : digestives, circulatoires et vasculaires, articulaires…

Se soigner en utilisant des plantes médicinales 

Il y a plusieurs formes et plusieurs façons de se soigner avec les plantes médicinales. À part l’utilisation dans le cercle familial, la phytothérapie est reconnue et est recommandable par les médecins, les herboristes ou même les pharmaciens… Et la loi sur les compléments alimentaires s’applique aussi à la phytothérapie. Comme première méthode pour bénéficier des bienfaits des plantes médicinales, il y a la méthode d’extraction des principes actifs. La forme d’extrait obtenue peut se présenter sous différentes formes : en vapeur, solide ou liquide. L’extrait obtenu est un concentré de principe actif que l’on pourra ajuster selon la nécessité. Il y a également la forme de poudres et de gélules. La forme poudre est obtenu suite au broyage de la plante. Et il y a également la forme dite « poudre total » qui a été extraite sans traitement chimique et qui préserve le maximum des effets de la plante comme au naturel. Comme méthode pour se soigner avec les plantes médicinales, il y a aussi la tisane. Elles s’utilisent fraîches ou sèches. Les parties de plantes qui sont intéressantes sont préparées dans des infusettes qui s’utilise en infusion, soit en y versant de l’eau chaude, en macération ou en décoction, c’est-à-dire laisser dans l’eau froide, ou dans l’eau chaude. Enfin, il y a la forme de suspension. Dans cette forme, les plantes sont vivantes et sont issues de l’agriculture biologique.

Les indications pour la phytothérapie

Les plantes, selon la partie : tiges, feuilles, racines, fleurs ou fruits ont chacune des propriétés propres. Pour cette raison, la phytothérapie peut être utilisée à la fois comme prévention et comme mesure curative. Puis il faut dire qu’il est mieux d’avoir des avis de professionnels pour valoriser les bienfaits des plantes. L’utilisation de plusieurs plantes peut améliorer leurs effets les unes des autres, c’est ce qu’on appelle la synergie d’action, mais également peut réduire voire annuler les effets de certains médicaments prise en parallèle aux plantes médicinales, par exemple.

Les précautions d’emploi pour la phytothérapie

La composition des plantes diffère selon plusieurs facteurs : la température, l’humidité, la qualité du sol… Ainsi, l’utilisation de plantes bien connues est la première précaution à prendre quand on veut se soigner avec les plantes médicinales. De plus, pour les enfants de moins de 12 ans, il est mieux de ne pas donner des plantes médicinales sans dose précise par voie orale. Enfin, respecter le mode d’emploi est fortement conseillé pour l’utilisation des plantes médicinales, car ces modes de préparations sont les meilleurs pour valoriser les privilèges de ces plantes.