A quoi sert une résistance pour cigarette électronique ?

Cigarette électronique

La résistance pour cigarette électronique est utilisée pour chauffer et vaporiser un e-liquide. Étant le cœur de la vape, elle fonctionne à l’aide d’un ou de plusieurs fils résistifs. Ces derniers ont pour rôle principal de ralentir le courant électrique afin de générer la chaleur utile à l’évaporation de la glycérine végétale et le propylène glycol. Comme il s’agit d’une pièce d’usure, sa durée de vie est toutefois limitée en fonction de son usage. Les vapoteurs pourront facilement le repérer en observant le nombre de remplissages affichés sur le produit. Mais de quoi s’agit-il en réalité et à quoi sert-elle ?

Les caractéristiques de la résistance électronique d’une e-cigarette

La résistance d’une e-cigarette est, par définition, une pièce détachable en forme de cylindre argenté qui est positionnée à l’intérieur de l’atomiseur ou du clearomiseur. Son rôle principal consiste à transformer l’énergie électrique provenant de la batterie en énergie thermique afin de permettre la vaporisation des composants majeurs de l’e-liquide (glycérine végétale et propylène glycol). Elle est formée par de nombreux fils résistifs appelés coils qui sont enroulés et entortillés afin de former une queue en tire-bouchon. Sans la résistance, le vapotage ne sera pas possible, car il n’y aura aucun vapeur à inhaler.

La tête d’atomiseur est également dotée d’une mèche en coton qui sert de conducteur entre l’e-liquide stocké dans le réservoir pyrex et la chaleur produite par les coils. Sachez toutefois que la mèche de coton, tout comme les coils doivent rester hydratés pour être efficaces. Lorsque l’atomiseur ne fonctionne plus (généralement après deux ou trois semaines d’utilisation), il suffit de le remplacer. Vous pouvez choisir une résistance singe ou dual coils chez taklope.com.

L’utilité de la résistance d’une cigarette électronique

Sans la résistance électronique, le clearomiseur est inutile. En effet, une résistance vissée à l’intérieur du tank vous permettra de mener à bien votre séance de vapotage. Autrement, le vapoteur ne pourra tirer la vapeur. De ce fait, la résistance tient une place importante dans la composition d’un clearomiseur. Elle est utile dès le commencement du vapotage et lors des pauses vapote. La résistance ne requiert aucun entretien particulier et ne se nettoie pas. Comme elle se remplace assez souvent, il est préférable de posséder quelques réserves. Toutefois, choisissez une résistance compatible avec votre clearomiseur afin d’optimiser votre expérience vaping.

Sachez d’ailleurs que les atomiseurs et les clearomiseurs possèdent plusieurs accessoires communs tels que la résistance, un drip tip (embout buccal), un mod, une batterie et un réservoir. Sur un clearomiseur, il suffit de remplacer la résistance usée en achetant une nouvelle ; alors que sur un atomiseur, vous pouvez la personnaliser dès sa conception.

Comprendre le fonctionnement de la résistance pour cigarette électronique

Lorsque le vapoteur appuie sur le bouton fire ou le bouton switch de sa cigarette électronique, il actionne la batterie mobile ou celle intégrée dans le box. La batterie détient le rôle d’accumulateur, et est également indispensable pour la vape. Une fois le courant électrique libéré, il traverse le pin de connexion reliant le modbox et le clearomiseur avant d’atteindre la résistance de l’e-cigarette. Les fils résistifs en métal viennent ralentir la course des électrons pour induire une perte d’énergie. Ce processus s’appelle « effet de Joule ».

La résistance produit de la chaleur en transformant l’énergie cinétique en énergie thermique. Cette dernière passe à travers la mèche de coton et vient chauffer le liquide CBD. La nicotine et les arômes sont dilués dans la base composée de glycérine végétale et de propylène glycol. Pour former un nuage de vapeur, la base s’évapore au-delà d’une température avoisinant les 65 degrés Celsius. Par la suite, le conduit situé dans le top cap achemine le cloud vers l’embout buccal de l’e-cigarette. A ce stade, il ne reste plus au vapoteur que de tirer sur le drip tip afin d’inhaler la vapeur.

L’impédance en Ohms de la résistance, un détail à ne pas négliger

Lors du choix de la résistance pour cigarette électronique, il faut prendre en considération les caractéristiques de la batterie. En effet, si vous utilisez une batterie classique ayant une puissance/voltage fixe, il est préférable de choisir une résistance supérieure à 1,5 Ohm. Cela permet de garder un maximum de saveurs (même avec un taux de nicotine élevé) tout en produisant un volume de vapeur correct. Sinon, vous risquerez de dégrader l’état de vos atomiseurs ou de vos clearomiseurs. Et comme la batterie est dotée d’un système de protection, le choix d’une résistance inférieure à 1,5 Ohm peut faire en sorte que votre e-cigarette ne fonctionne pas.

En lieu et place, la possession d’une batterie à puissance/voltage variable nécessite la connaissance de la valeur minimale acceptable pour votre batterie afin de choisir la résistance adéquate. Le choix d’une résistance à faible impédance en Ohms augmente la densité et l’épaisseur de la vapeur, et inversement. Bref, pour bien choisir une résistance, il faudra aussi observer sa plage d’utilisation, son montage, le matériau utilisé pour la fabrication des coils ainsi que sa compatibilité avec les divers clearomiseurs.

Les cadeaux les plus originaux pour les maîtres
Assurance santé expatrié : pourquoi est-elle si importante ?