Les différentes configurations de baies vitrées sur mesure et coulissants

Avant de poser une baie vitrée, sachez qu’il existe une multitude de configurations de châssis. En général, ils sont choisis selon les contraintes de son emplacement, les nécessités du client, la sécurité requise. C’est pourquoi une baie vitrée sur mesure doit être conçue par des artisans qualifiés ou des sociétés spécialisées dans ce domaine. De plus, les mécanismes qui tiennent en place une baie vitrée doivent être parfaitement mis en place, ils font partie des dispositifs de sécurité d’une habitation. Quels sont alors les différents types de baies vitrées ?

 

Les châssis fixes

Les châssis fixes sont composés des profilés fixes en bois, métal, PVC, HPC ou aluminium et des vitrages. En terme technique, ils ne comportent pas d’ouvrants. Sa fonction est de permettre le passage de la lumière naturelle et le rayonnement du soleil. Ils ne comportent pas d’accès vers l’extérieur, mais sont conçus pour éclairer une pièce tout en gardant les caractéristiques acoustiques et thermiques d’une baie vitrée. Ils sont fabriqués sur mesure en tenant compte des réglementations sur les dimensions maximales des vantaux, cliquez ici pour en savoir plus sur les configurations possibles.  

Les baies vitrées fixes sont aussi prévues pour un élément décoratif. Ils peuvent être posés dans les endroits qui ne nécessitent pas des ouvertures ou dans ces dernières sont restreints.

Ce qu’il faut retenir avec les châssis fixes, c’est qu’ils sont restreints en dimension. Ils nécessitent un montant vertical ou horizontal qui maintient le vitrage si sa dimension est très grande. Le vitrage, peut-être, selon l’emplacement de la baie vitrée dans la maison en vitrage simple, en vitrage feuilleté, ou en double vitrage. De plus, avec sa simplicité, c’est la baie vitrée la moins chère parmi les différentes configurations possibles d’une baie vitrée sur mesure.  

 

Les châssis ouvrants

Les baies vitrées ouvrantes se déclinent sous plusieurs variantes de type de châssis : les châssis ouvrants à la française, les châssis coulissants ou les types galandages. Ce type de baie vitrée permet un accès à l’extérieur contrairement aux châssis fixes. Il est composé de dormants ou bâti, le profilé qui sert à maintenir l’ensemble sur le mur, les profilés ouvrants qui maintiennent les vitrages.

Les châssis ouvrants sont dotés des paumelles entre le bâti et l’ouvrant, ils s’ouvrent vers l’intérieur d’une pièce. Les poignets de tirage peuvent se placer à gauche ou à droite, selon la configuration de la baie vitrée. Les châssis coulissants ne comportent pas de paumelles. Leur ouverture se fait grâce à l’existence des rails de guidage et des roulettes dissimulés en bas. Les vantaux se glissent sur ces rails. Selon sa dimension, la baie vitrée coulissante peut être en deux, trois, quatre ou même six vantaux. Chaque vantail doit seulement répondre aux normes de passage standardisé. Les châssis à galandages sont semblables aux châssis coulissants, mais ils ne comportent pas de rails en bas. C’est une sorte de châssis suspendus dont tout son mécanisme de déplacement est dissimulé dans un système parfaitement discret. Ce type de baie vitrée est très élégant et très sophistiqué.

Parmi toutes ces options, la baie vitrée sur mesure coulissante est la plus populaire, car elle est moins contraignante et facile à manier.  

Les châssis composés

Les châssis composés sont les combinaisons des deux châssis précédents. Cette baie vitrée est surtout sollicitée pour une baie vitrée sur mesure de dimension importante.

Pour une ouverture d’une hauteur de 3 mètres par exemple, il est impossible de prévoir une baie vitrée ouvrante à cette hauteur. Il faut dans ce cas ajouter les châssis fixes en haut, et la partie ouvrante restera dans la hauteur standardisée d’une porte, 2,1 m. Ces châssis fixes sont appelés impostes. Mais il est aussi possible de combiner ces châssis fixes avec des fenêtres de type à soufflet. Ce système de fenêtre permet une ouverture de la partie haute du châssis vers l’intérieur.

Les combinaisons possibles sont infinies dans un châssis composé. Il faut seulement prendre en compte les dimensions de chaque châssis qui le compose pour qu’ils répondent aux normes de dimensions maximales à chaque fois, et que l’ensemble soit harmonieux visuellement.