Pour un Galaxy Note 2 qui ne démarre plus : quelle est la meilleure solution ?

Les smartphones développés dernièrement comportent toutes sortes de fonctionnalités aussi impressionnantes les unes que les autres. Ils peuvent être sujets à des pannes ou à de simples dysfonctionnements classiques. Il arrive parfois qu’il s’agisse d’un bug au niveau des programmes et des applications qui y sont installées. Le Galaxy Note 2 ne fait pas exception à ce type d’incident assez fréquent. Il existe cependant différentes manières pour résoudre ce problème. Voici donc quelques notions de base pour détecter la source de ladite panne et ce qu’il convient de faire pour que le smartphone retrouve son état d’origine.

Les principales causes qui font qu’un Galaxy Note 2 ne s’allume pas correctement ou pas du tout

D’une manière générale, la première raison qui fait que l’utilisateur ne parvienne pas à démarrer son Galaxy Note 2 est l’état de la batterie. En effet, il se pourrait que celle-ci ne soit pas suffisamment chargée pour alimenter l’appareil. Cependant, le problème pourrait aussi venir du chargeur qui ne fournit pas assez de courant. À la limite celle-ci peut être carrément hors d’usage. Deuxièmement, si jamais le smartphone n’est pas étanche (waterproof) et qu’il prenne l’eau ou qu’il ait été exposé à l’humidité, cela pourrait également endommager ses composants. Troisièmement, il va sans dire que les chocs sont néfastes pour les appareils électroniques en tous genres. Pour plus d’informations sur le sujet, la consultation du site web www.helpmobile.fr est recommandée afin d’écarter tous les doutes. Quatrièmement, la panne peut survenir à cause d’une fausse manipulation. Effectivement, certains utilisateurs préfèrent la langue française à la langue anglaise. De ce fait, ils ont souvent recours à l’installation de certains logiciels ou programmes pour apporter leur modification personnelle. Et pourtant, cette procédure s’avère être dangereuse pour les personnes non initiées à la programmation comme les développeurs.

Le redémarrage forcé d’une Galaxy Note 2, comment ça marche ?

Pour effectuer une réparation téléphone, la première astuce la plus courante est le redémarrage forcé de l’appareil. Pour ce faire, deux possibilités s’offrent à l’utilisateur. Dans un premier temps, il s’agira d’intervenir au niveau du bouton power en y appuyant dessus sans pour autant le relâcher pendant quelques secondes. Cela permet d’accéder à différentes options de démarrage. Si cela ne fonctionne pas, il reste toujours une autre alternative. Il faudra par conséquent appuyer simultanément sur le bouton power et le bouton de volume bas pendant 7 secondes. Cette manipulation forcera le téléphone à redémarrer de lui-même. Cependant il faut reconnaître que ces deux manipulations peuvent comporter des risques au niveau de la mémoire de stockage du smartphone.

Le flashage, une solution radicale, mais qui a fait ses preuves

Sachez que flasher son Galaxy Note 2 est une des procédures les plus complexes pour la réinitialisation des fonctionnalités de l’appareil. Il est plus ou moins recommandé de confier ce genre de manipulation à des professionnels pour limiter l’étendue des dégâts. Afin de procéder au flashage proprement dit, il faudra impérativement disposer d’un micro logiciel, afin que le smartphone puisse être relié à l’ordinateur. Mais avant de se lancer dans ce genre de réparation, il est de rigueur de faire une sauvegarde des données sensibles, si jamais l’opération tournait au vinaigre. Pour ce faire, les professionnels font usage de deux sortes de logiciels : Team Win Recovery Project (TWRP) recovery ou ClockWorkMod recovery (CWM). Ces derniers se manipulent aisément et garantissent une meilleure copie de l’intégralité des données. Afin que l’ordinateur reconnaisse l’appareil, il faut installer au préalable le logiciel KIES. Il en va de même pour le driver du smartphone pour garantir une meilleure synchronisation des données à transférer. Ainsi, le flashage est réalisé dans le but de rétablir les paramètres d’usine. Mais il ne faut tout de même pas s’y méprendre. Il se pourrait que cette manipulation ne résolve en aucun cas le problème de démarrage. Dans certains cas, l’écran s’allumera, mais restera blanc comme neige. Dans le cas contraire, l’accès aux fonctionnalités telles que la réception d’appels et des messages seront possibles, mais sans aucune visibilité pour son utilisateur.

Substituer un écran défectueux par un neuf

Dans la mesure où l’intervention au niveau du firmware n’a pas pu résoudre le problème du démarrage, cela voudrait dire que c’est carrément l’écran qui est défectueux. Son remplacement n’est pourtant pas à la portée de toutes les bourses. En effet, déjà au niveau du coût que cela engendre, cela revient un peu cher. Aussi, il faut disposer de différents outils spécifiques, ne serait-ce que pour l’ouverture de la coque. Certains modèles, comme le Galaxy Note 2, ne comportent pas de vis apparentes. De ce fait, ils sont munis de presses pour que l’ensemble de leur coque s’encastre à la perfection. En d’autres termes, afin d’écarter tous risques d’accentuer la détérioration du matériel, il est recommandé de s’adresser directement au service après-vente (SAV) si la garantie n’est pas encore expirée. Dans le cas contraire, des professionnels en la matière pourront s’en occuper sans problème.

PC gamer MSI : quels sont les avantages ?
Comment avoir une bonne connexion Internet à la maison ?